Tous les propriétaires de magasin savent que la marge bénéficiaire est un indicateur important de la rentabilité et de la santé financière du magasin. Il y a cependant une question que tous les détaillants se posent à un moment ou à un autre : c’est quoi la marge de profit idéale pour votre magasin? 

Il n’est pas simple de définir quelle est la marge de profit idéale dans le commerce de détail. Une même marge peut être basse dans un secteur, et normale ou élevée dans un autre. Les marges bénéficiaires dépendent de l’industrie, du stade de l’entreprise et des projets du détaillant. Les marges bénéficiaires nettes varient cependant entre 0,5 % et 9 % dans le commerce de détail.

Il faut d’abord savoir ce que sont les marges bénéficiaires brutes, les marges bénéficiaires nettes et les marges bénéficiaires d’exploitation. Nous définirons ensuite les facteurs qui font qu’une marge de profit est saine. Finalement, nous vous donnerons quelques astuces pour augmenter vos marges de profit.

Les types de marges de profit

Avant de savoir c’est quoi la marge de profit idéale, il faut savoir qu’il existe trois types de marge bénéficiaire.

La marge bénéficiaire brute

La marge bénéficiaire brute est la différence entre le prix de vente au consommateur et le coût d’achat pour le détaillant. Par exemple, si vous vendez un produit à 30 $ alors qu’il vous en coûte 15 $ pour le produire ou pour vous le procurer du fournisseur, alors votre marge brute est de 15 $, donc 50 %. 

La formule pour calculer la marge bénéficiaire brute de la vente des produits est la suivante : 

Si vous voulez calculer la marge bénéficiaire brute de votre entreprise, la formule serait celle-ci :

Voici un exemple concret :

La marge bénéficiaire nette

La marge bénéficiaire nette est l’argent qui reste du revenu total du magasin après le coût de revient, les charges d’exploitation, le loyer, les impôts et toutes les autres dépenses du magasin. Plus cette marge est élevée, plus vous avez d’argent dans vos poches. Par exemple, si vous avez vendu pour 500 000 $ et dépensé 300 000 $ au cours de l’année financière, alors la marge bénéficiaire nette est de 40 %, soit 200 000 $. Cela veut dire que pour chaque tranche de 100 $ que vous vendez, vous avez 40 $ de profit qui vont dans vos poches.

Voici la formule de la marge bénéficiaire nette : 

Voici une application concrète de cette formule :

Il est important de savoir que la marge bénéficiaire brute peut être très élevée et la marge bénéficiaire nette assez basse. Ce sont ces deux types de marges qui nous intéressent pour la suite de l’article. Il existe cependant un troisième type de marge bénéficiaire qu’il vaut la peine de connaître.

La marge bénéficiaire d’exploitation

La marge bénéficiaire d’exploitation donne un aperçu de l’efficacité avec laquelle une entreprise gère ses coûts d’exploitation et génère des bénéfices. Il s’agit d’une mesure utile pour évaluer la rentabilité des opérations quotidiennes d’un magasin. Ce calcul ne prend pas en compte les impôts. Les frais d’exploitation (ou VGA) sont les frais généraux, de vente et administratifs. Ils incluent le loyer, les salaires, les équipements, etc. 

La formule est la suivante : 

Habituellement, la marge bénéficiaire brute est plus élevée que la marge bénéficiaire d’exploitation. Cette dernière est quant à elle plus élevée que la marge bénéficiaire nette.

Déterminer la marge de profit idéale

Alors, quelle est la marge de profit normale dans les commerces de détail? Il n’y a malheureusement pas de réponse claire à cette question. Les marges bénéficiaires varient énormément en fonction des types de magasins. 

Généralement, une marge bénéficiaire brute de 5 % est basse dans le commerce de détail, alors que 10 % est une marge moyenne et 20 % est considéré comme une bonne marge. La marge bénéficiaire brute moyenne pour les commerces de détail à travers le monde est d’environ 50 %. Elle peut atteindre 60 à 65 % dans les industries des bijoux et des cosmétiques. Elle peut aussi diminuer à 35 % pour les boissons alcoolisées. Vous pouvez voir les marges bénéficiaires brutes moyennes de 2018 pour tous les secteurs de la vente au détail ici (en anglais).

Les détaillants ont cependant des marges de profit nettes plus basses que les autres secteurs. Elles varient généralement entre 0,5 % et 9 %. Les quincailleries et les distributeurs ont les marges bénéficiaires nettes les plus élevées. Les boutiques en ligne, les épiceries et les autres magasins vendant de la nourriture ont les marges bénéficiaires nettes les plus basses. La moyenne globale pour les commerces de détail est de 2,35 % de marge bénéficiaire nette.

Il est important de ne pas confondre le taux de marge et le taux de marque. Cliquez ici pour connaître la différence entre les deux.

La marge de profit idéale dépend de votre type de magasin. Certains magasins sont certains d’avoir des marges basses, alors que d’autres magasins peuvent avoir des marges élevées. La marge dépend aussi du stade de l’entreprise. Si votre entreprise est encore à ses débuts, les marges vont souvent être plus élevées, même si le nombre de ventes est encore bas. Plus votre entreprise se développe et grandit, plus les coûts opérationnels augmentent et plus la marge de profit diminue. 

Une bonne marge de profit dépend aussi de vos projets. Si vous voulez prendre un investisseur, offrir plus de services ou prendre de l’expansion, il peut être judicieux d’augmenter vos marges bénéficiaires.

Pourquoi les marges sont-elles si basses?

Il est difficile pour les détaillants d’augmenter leurs prix, car les prix varient beaucoup dans le domaine du commerce de détail. Les consommateurs d’aujourd’hui peuvent en effet acheter en ligne et comparer le prix d’un même produit dans différents magasins. Cela fait en sorte que les prix doivent être compétitifs. Les détaillants ont donc peu de jeu pour augmenter leurs marges bénéficiaires.

Une autre raison pour laquelle les marges bénéficiaires sont basses dans le commerce de détail est que les dépenses des consommateurs sont discrétionnaires, particulièrement dans le détail. Lorsque les consommateurs veulent acheter un produit, ils veulent économiser. Ils sont très sélectifs lorsqu’il s’agit de produits non essentiels. 

Comment augmenter les marges bénéficiaires

Pour augmenter les marges bénéficiaires, il faut agir sur la gestion de l’inventaire, sur les dépenses opérationnelles, la gamme de produits, les prix et le volume des ventes.

1. Améliorer la gestion des stocks

Les surplus d’inventaire et les surplus invendables diminuent les marges bénéficiaires. C’est pour cette raison que pour augmenter vos marges de profit, il faut améliorer la gestion d’inventaire. 

Il faut d’abord faire en sorte de mieux prédire les ventes afin de commander la bonne quantité de produits et de minimiser les pertes. Un des moyens d’améliorer vos prédictions est de recueillir des données sur les comportements et les préférences des clients ainsi que sur les tendances du marché. En les analysant, vous pourrez prendre des décisions éclairées pour les commandes aux fournisseurs.

La technologie permet aussi d’améliorer la gestion d’inventaire. Avec un logiciel de point de vente ou de gestion d’inventaire, il est possible de recueillir des données, d’avoir un aperçu de l’inventaire en temps réel, de simplifier vos processus et de mieux servir vos clients. Un logiciel de point de vente permet d’économiser du temps et de l’argent, ce qui augmente vos marges de profit.

Cliquez ici pour connaître la meilleure façon de gérer l’inventaire d’un magasin.

2. Réduire les dépenses opérationnelles

Les dépenses opérationnelles sont soustraites de vos revenus, alors elles réduisent votre marge de profit nette. Vous pouvez donc évaluer l’ensemble de vos dépenses (loyer, équipements, dépenses pour les employés, assurances et autres coûts fixes) et voir où vous pouvez couper sans trop nuire à la qualité du service ou au bonheur des employés.

3. Analyser la performance et les marges de profit de l’ensemble de la gamme de produits

Les produits qui se vendent moins bien ou qui ont une marge de profit basse diminuent vos revenus. Une évaluation vous permet de savoir quels produits sont rentables. Après cette évaluation de la performance des produits, retirez les produits aux marges de profit les plus basses et qui ne se vendent pas beaucoup. Informez-vous aussi des produits les plus performants et rentables dans votre industrie et ajoutez-les à votre gamme de produits.

4. Expérimenter avec les prix

Les prix sont le facteur le plus important (et le plus évident) qui influence vos marges bénéficiaires. Il faut trouver les prix parfaits. Ils ne doivent pas être trop hauts, au point que les gens arrêtent d’acheter les produits. Pour maximiser vos marges de profit, ils ne doivent pas être trop bas non plus. Les prix doivent correspondre à leur valeur perçue par les clients. Si un produit a beaucoup de valeur aux yeux des clients, alors vous pouvez le vendre plus cher.

N’hésitez pas à tester différentes échelles de prix et à expérimenter avec les rabais. Cela permet de trouver l’équilibre parfait pour maximiser vos profits et le volume des ventes.

5. Augmenter le volume des ventes

D’ailleurs, si vos marges bénéficiaires sont basses, il faut travailler à augmenter le volume des ventes. De grandes entreprises ont des marges très basses, mais le grand nombre de ventes fait en sorte qu’ils font une quantité astronomique de profits. Par exemple, selon Macrotrends, la marge bénéficiaire nette de Walmart à la fin du mois d’octobre 2023 ne s’élevait qu’à 2,55 %. Leurs ventes sont cependant très nombreuses (638,79 milliards de dollars), alors il y a beaucoup d’argent qui leur revient après avoir soustrait les coûts d’exploitation et les coûts pour se procurer les produits.

Fidéliser vos clients actuels est une bonne technique pour augmenter les ventes à faible coût. Il est en effet moins coûteux de travailler sur la fidélisation des clients qui ont visité votre magasin au moins une fois que d’attirer de nouveaux clients.

Une autre technique pour stimuler les ventes est d’investir dans le marketing pour faire la promotion de vos produits les plus rentables et pour faire connaître votre magasin à un public plus large. Vous pouvez notamment utiliser votre site web, vos réseaux sociaux et la publicité pour promouvoir votre magasin et augmenter vos ventes.


En conclusion, de nombreux facteurs sont à prendre en compte pour déterminer c’est quoi la marge de profit idéale pour un commerce de détail. Quels que soient le stade de votre entreprise, votre industrie ou vos projets, il existe des moyens efficaces pour augmenter vos marges bénéficiaires brutes et nettes. Avec les bons outils et les bonnes connaissances, vous pouvez augmenter le montant qui revient dans vos poches!

Voyez ce qu’Alice POS peut faire pour vous

Aucune obligation. Aucun frais.