Chaque interaction commerciale, que ce soit l’achat d’un produit ou la prestation d’un service, implique un ensemble de frais qui peuvent avoir un impact significatif sur les dépenses générales d’un magasin. Les frais de traitement de transactions en font partie et sont donc un aspect important à prendre en compte pour les commerçants au détail. C’est pourquoi il est normal de se demander : à combien s’élèvent réellement les frais de transaction d’un point de vente?

En règle générale, les frais de transaction se situent entre 1,5% et 3% du montant de la transaction, mais ne sont pas facturés par le point de vente. De fait, c’est le fournisseur de service de paiement qui facture ces frais.

Frais par transaction

Comme mentionné, les frais de transaction varient, car ils dépendent du fournisseur de système de paiement. 

Plusieurs autres aspects influencent directement le prix chargé par transaction. En effet, en plus du fournisseur, le type de paiement, le volume de transactions et les modalités du contrat entre le commerçant et le fournisseur de services de paiement influencent grandement les frais retenus.

Les pourcentages et les montants fixes peuvent varier en fonction du type de carte (débit ou crédit), de la marque de la carte (Visa, Mastercard, American Express, etc.), du réseau de paiement (Visa, Mastercard, etc.), et d’autres facteurs. Certains fournisseurs proposent également des tarifs dégressifs en fonction du nombre de transactions : plus il y en a, plus les frais sont réduits! 

Le type de compte utilisé pour les transactions influence aussi le coût par transaction. Les comptes professionnels, donc pour d’autres entreprises, ont tendance à recevoir moins de frais. Des taux personnalisés sont même parfois offerts à certaines entreprises selon leur chiffre d’affaires. 

Il ne faut pas oublier que, selon l’endroit d’où vous faites vos achats, les taxes par transaction peuvent varier. Par exemple, au Québec, des frais de TPS (taxe sur les produits et services) et de TVQ (taxe de vente du Québec) sont applicables. Pour le reste du pays, seulement la TPS s’applique aux frais de transaction du PDV. Ces taxes ont un impact direct sur les montants totaux des achats facturés aux clients. 

Les frais de paiement sont habituellement facturés à chaque transaction, mais peuvent également être facturés mensuellement. Pour obtenir davantage de précisions sur les frais de transaction associés à un service de paiement spécifique, il est recommandé de contacter directement le fournisseur.

Point de vente et fournisseur de service de paiement : quelle est la différence?

Le logiciel de point de vente est l’outil qui permet aux commerçants d’effectuer des ventes, de suivre les activités de leur entreprise, de gérer leur commerce et leur inventaire et de faciliter les interactions avec les clients. Le logiciel de point de vente offre plusieurs avantages non négligeables au commerçant en termes de gestion de magasin. 

Pour leur part, les fournisseurs de services de paiement sont des entreprises spécialisées dans le traitement des transactions financières. Ils assurent la sécurité des transactions, le cryptage des données sensibles et le transfert sécurisé des fonds entre les différentes parties impliquées dans la transaction. Il s’allie à votre logiciel de point de vente et s’occupe exclusivement des paiements clients. 

Qui est réellement responsable de la gestion du service de paiement? C’est le fournisseur de service de paiement qui charge les frais de transaction. Cependant, certaines compagnies de logiciel de point de vente offrent aussi les services de paiement en complément. Il est toutefois important de différencier les frais liés au logiciel de point de vente et les frais de transaction du service de paiement. 

De fait, les fournisseurs de point de vente vendent des logiciels de gestion de magasin et d’inventaire, tandis que les fournisseurs de service de paiement vendent la possibilité de faire des transactions.

Votre entreprise a accès aux meilleurs taux possibles lorsque vous choisissez un logiciel de point de vente qui permet de s’affilier avec d’autres fournisseurs. Cela vous offre davantage de liberté, et vous permet de bien pondérer vos options et faire le meilleur choix pour votre compagnie. Vous pouvez choisir votre propre terminal pour un coût optimal. 

Lorsque le logiciel de point de vente est lui-même fournisseur du service de paiement, les taux sont souvent plus élevés et vous ferez face à des pénalités si vous désirez faire affaire un fournisseur externe pour ce service. 

Frais du fournisseur de service de paiement

En investissant dans un bon fournisseur pour gérer vos transactions, il faut prendre en compte les frais associés au traitement des transactions selon le type de paiement utilisé. Le moyen de paiement influence grandement le coût par transaction : seules les transactions en espèces ne sont pas soumises à ces frais. 

Carte de crédit

Les paiements par carte de crédit, comme Visa et Mastercard, engendrent généralement des frais entre 1,5% et 2,5% du montant total de l’achat. Ce coût par transaction, connu sous le nom de frais d’interchange, est payé par l’entreprise à la banque émettrice de la carte de crédit du client pour le traitement de la transaction. 

Il faut noter que des cartes premium engendrent souvent des coûts plus élevés, en fonction des avantages offerts par la carte.

L’entreprise peut également être confrontée à des frais de rétrofacturation si un client conteste une transaction. Lorsqu’un client remet en question une charge sur son relevé de carte de crédit, cela entraîne des frais pour le commerçant. Ceux-ci visent à couvrir les dépenses administratives associées à l’examen et au traitement de la contestation et peuvent s’élever jusqu’à 20CAD. 

Carte bancaire

Les paiements par carte bancaire vont, quant à eux, engendrer des frais généralement moins élevés, soit entre 0,5% et 1,5% de la vente.

Contrairement aux paiements par carte de crédit, les paiements par carte bancaire impliquent des coûts moins importants appelés frais d’acquisition. Ceux-ci sont perçus par les banques et les fournisseurs de services de paiement pour le traitement des transactions effectuées. Cette option est donc souvent plus économique pour le commerçant. 

Des frais peuvent également s’appliquer pour les retraits d’espèces effectués avec une carte bancaire. Nommés frais de retrait ou frais d’utilisation du guichet automatique (GAB), ces frais sont imposés directement par la banque émettrice de la carte. Les montants varient selon la politique de chaque banque.  

Transactions en ligne

Les transactions en ligne engendrent généralement le plus de frais. En effet, le coût par transaction d’une plateforme en ligne se trouve généralement entre 2% et 3% en frais de passerelle de paiement.

Une passerelle de paiement agit comme un intermédiaire entre le commerçant et l’institution financière du client lorsque celui-ci effectue un achat sur un site web, facilitant ainsi la sécurisation et le transfert des fonds. Ces frais varient bien évidemment en fonction du fournisseur de passerelle de paiement utilisé. Ils sont généralement calculés sur la base d’un pourcentage de la valeur de la transaction, accompagné parfois d’un montant fixe par transaction.

Frais du point de vente

En plus des frais de transaction énumérés plus haut s’ajoutent aussi les frais d’abonnement ou d’achat d’un point de vente.

Frais d’abonnement

Les fournisseurs de logiciels de point de vente facturent des frais d’abonnement mensuels ou annuels. Ces frais permettent aux entreprises d’accéder, entre autres, à des mises à jour régulières, à un support client de qualité et à une utilisation continue du logiciel. Ils garantissent ainsi une expérience utilisateur optimale. 

Bien qu’ils puissent représenter un investissement supplémentaire pour les entreprises, ces frais sont souvent considérés comme un coût nécessaire pour bénéficier des avantages et de la fiabilité d’un logiciel de point de vente moderne et efficace. 

Il est important de choisir un abonnement qui répond à vos besoins et à votre budget. En comparant les différents fournisseurs, vous pouvez être assurés de trouver le meilleur logiciel de point de vente pour votre entreprise. Informez-vous sur les avantages de l’abonnement Alice POS!

Achat de matériel informatique 

En plus d’avoir un logiciel de point de vente, vous devez également vous assurer d’avoir le matériel nécessaire à son bon fonctionnement

Celui-ci comprend habituellement un ordinateur, un terminal de paiement (connecté sur le fournisseur de service de paiement), une imprimante de reçus, un lecteur de code-barres, un tiroir-caisse ainsi qu’un routeur. 

Le prix est influencé par le fournisseur choisi, le logiciel même ou les fonctionnalités et options nécessaires. Selon votre logiciel de point de vente, il se peut donc que vous ayez besoin de davantage de matériel : n’oubliez pas de vous informer sur le sujet avant de faire votre choix.

Frais d’ajouts de fonctionnalités

Selon les fournisseurs de logiciel de point de vente, des fonctionnalités supplémentaires peuvent engendrer des frais supplémentaires. En effet, certains fournisseurs de PDV facturent davantage pour différentes options ou l’ajout de caisses supplémentaires. D’où l’importance de privilégier des fournisseurs qui sont transparents dans leur modèle tarifaire.


Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est important de bien évaluer vos options de fournisseurs de service de paiement et de logiciels de point de vente afin d’avoir le plus de flexibilité possible pour votre entreprise en ce qui a trait aux coûts de transaction. 

Pour plus d’informations sur les frais et les fonctionnalités que vous offre le logiciel d’Alice POS, contactez-nous pour une démo gratuite!

Voyez ce qu’Alice POS peut faire pour vous

Aucune obligation. Aucun frais.