Vous voulez lancer votre propre magasin? C’est une étape trépidante dans votre parcours d’entrepreneur, mais elle génère aussi son lot d’anxiété. Par où commencer? Et si vous oubliez un élément important? Pas de problème. Voici 12 facteurs essentiels à considérer pour ouvrir un nouveau magasin : 

  1. Effectuer une étude de marché
  2. Considérer toutes ses possibilités
  3. Développer un plan d’affaires
  4. Aller chercher du financement
  5. Trouver le meilleur emplacement
  6. Respecter les lois et les règles locales
  7. Choisir vos technologies
  8. Planifier l’aménagement de votre magasin et placer vos installations
  9. Choisir les fournisseurs les plus avantageux
  10. Former une équipe d’employés
  11. S’occuper de la sécurité
  12. Élaborer des stratégies marketing

Grâce à ce guide, vous pourrez être certain de ne pas oublier les essentiels de l’ouverture d’un nouveau magasin.

1. Effectuer une étude de marché

La première étape pour ouvrir un nouveau magasin est de vous assurer qu’il y a réellement une demande pour les produits que vous vendez. Pour ce faire, il faut effectuer une étude de marché. Le but de cette recherche est de savoir s’il y a bel et bien une demande pour vos produits ou vos services. S’il n’y a pas assez de demande et de clients faisant partie de votre public cible, votre magasin ne fera pas suffisamment de profits pour rester ouvert. 

Vous devez d’abord mieux comprendre votre public cible. Il faut définir ce public cible et déterminer sa taille. Il doit être suffisant pour faire prospérer votre magasin. Plus le public cible est grand, plus vous avez de clients potentiels! Cela ne veut pas dire que votre cible doit être trop large, mais les petits marchés limitent votre potentiel de croissance. Il faut aussi connaître les caractéristiques des personnes que vous ciblez. Quel est leur profil sociodémographique? Leur revenu médian? Comment se rendraient-ils à votre magasin si votre projet se concrétise? Ce sont toutes des questions à vous poser pour mieux comprendre votre public cible.

L’étude de marché consiste aussi à analyser la compétition dans les différentes zones géographiques qui vous intéressent. Cela permet de savoir si vous serez compétitif dans votre industrie et de choisir le meilleur emplacement pour maximiser vos ventes. Les compétiteurs ne doivent pas être trop nombreux, afin de vous donner plus de chances de vous tailler une place. Cependant, s’il n’y a aucun concurrent, il se peut que ce soit en raison d’une demande inexistante ou un signe que vous aurez de la difficulté à pénétrer le marché et à convaincre les gens d’acheter dans votre magasin.

2. Considérer toutes ses possibilités

Avant de vous lancer, il faut considérer toutes vos possibilités. La plupart des commerçants rêvent d’ouvrir leur propre magasin, même de démarrer une chaîne. Ce n’est cependant pas toujours la meilleure option. Vous devez vous demander si vous avez réellement besoin d’un nouveau magasin physique permanent.  

Une boutique éphémère (pop-up store) peut être une option plus intéressante. Ces boutiques sont temporaires et ne nécessitent habituellement pas de grandes installations compliquées et coûteuses. Elles vous permettent de sonder le terrain sans vous engager de manière permanente et sans dépenser trop d’argent. 

Ouvrir une boutique éphémère dans différentes villes sert aussi à inciter les clients à visiter votre magasin principal ou votre magasin en ligne. Vous pouvez ainsi savoir si un magasin physique a le potentiel d’avoir autant de succès que votre boutique en ligne.

Il est important de vous informer et de considérer toutes vos possibilités. Vous serez ainsi mieux équipé pour prendre la meilleure décision pour votre entreprise.

3. Développer un plan d’affaires

Lorsque vous êtes certain que la demande est présente pour les produits que vous vendez, la prochaine étape est d’établir un plan pour l’ouverture de votre magasin. Cela se fait en développant un plan d’affaires complet, qui décrit vos buts, votre public cible et vos objectifs financiers. Il faut prévoir tous les éléments suivants : 

  • Les produits que vous allez vendre;
  • Votre mission, vos objectifs et vos valeurs;
  • Votre public cible;
  • Vos prévisions financières;
  • Les prix de vos produits et services;
  • Un plan marketing;
  • Les coûts pour ouvrir le magasin;
  • Toutes les dépenses pour faire fonctionner le magasin;
  • La manière dont vous allez vous financer;
  • La manière de gérer l’inventaire;
  • Le nombre d’employés et leurs tâches;
  • Les compétiteurs dans votre industrie et dans la zone dans laquelle vous pensez installer votre magasin;
  • Les risques et comment les atténuer.

Avec un tel plan, vous avez une meilleure idée de la direction vers laquelle vous orienter pour réussir.

4. Aller chercher du financement

Lorsque vous avez un plan définitif, il faut aller chercher des fonds pour votre projet. L’ouverture d’un nouveau magasin demande beaucoup d’argent et de ressources, avant même de commencer.

Vous pouvez notamment solliciter des investisseurs ou obtenir un prêt auprès d’une institution financière. Vous devrez leur présenter votre plan d’affaires détaillé et faire preuve de beaucoup d’assurance pour obtenir du financement de leur part. Ils veulent être certain de ne pas perdre leur argent, alors il faut que votre plan soit réfléchi. Vous devez savoir de quel montant vous avez besoin et comment vous utiliserez tout cet argent.

Il y a aussi d’autres manières de financer l’ouverture de votre magasin, comme l’autofinancement ou le financement participatif. Il se peut aussi que vous soyez admissible à des subventions gouvernementales. Informez-vous! 

Assurez-vous d’explorer plusieurs moyens d’acquérir des fonds afin de trouver la source de financement la plus avantageuse pour votre entreprise.

5. Trouver le meilleur emplacement

Vous arrivez finalement à la recherche de l’emplacement idéal! L’emplacement doit être stratégique. Il ne doit pas y avoir trop de concurrents, mais la demande pour ce que vous vendez doit tout de même être présente dans les environs du futur magasin. Le magasin doit être facile d’accès et accessible à pied, en voiture et même en transport en commun, s’il y en a dans la région. Il doit aussi y avoir du stationnement autour du bâtiment. La circulation autour du magasin doit être assez élevée.

Voici quelques autres aspects à considérer dans le choix de votre local : 

  • Le loyer (est-il juste par rapport à la circulation autour du magasin?);
  • La grandeur (est-ce suffisant pour tout ce que vous voulez y mettre?);
  • Le propriétaire (est-il digne de confiance et ouvert?);
  • La sécurité (le quartier est-il sécuritaire? Le bâtiment est-il bien sécurisé?);
  • Les règlements locaux.

Un courtier immobilier spécialisé dans la vente ou la location de bâtisses commerciales peut vous aider à trouver un local qui correspond à vos besoins et à votre budget. Vous pouvez aussi faire des recherches en ligne ou faire appel à des communautés locales sur les réseaux sociaux. Quelle que soit l’option que vous choisissiez, vous devez parler aux propriétaires et visiter plusieurs locaux pour trouver votre perle rare.

6. Respecter les lois et les règles locales

C’est souvent une partie qu’on oublie, mais il faut assurer de respecter toutes les exigences légales qui accompagnent l’ouverture d’un nouveau commerce. Veillez à obtenir tous les permis nécessaires à l’exploitation d’un magasin et à respecter les lois locales en matière de santé et de sécurité.

Les règles à respecter dépendent du secteur d’activité. Certaines industries (comme l’industrie alimentaire) sont fortement réglementées, alors que d’autres industries ne le sont presque pas. 

Vous devez vous assurer de respecter toutes les lois locales, provinciales et fédérales et de ne pas faire d’erreurs dans vos déclarations fiscales. Consultez un avocat et un comptable pour vous assurer que tout soit fait dans les règles.

7. Choisir vos technologies

Un autre élément important lors de l’ouverture d’un magasin est de déterminer quelle sera votre infrastructure technologique. Celle-ci inclut le système de point de vente, le système de gestion d’inventaire, mais aussi des éléments très simples comme le wifi ou des écrans. Ces derniers servent à faire de la publicité, à rendre les présentoirs plus attrayants et interactifs ou encore à aider les clients à trouver les produits dont ils ont besoin.

La technologie est très utile, particulièrement les logiciels de points de vente comme Alice POS et les logiciels de gestion d’inventaire. Elle permet d’accélérer les processus et d’éviter les erreurs, en plus de grandement améliorer la tenue de magasin.

8. Planifier l’aménagement de votre magasin et placer vos installations

Lorsque vous prenez possession de votre tout nouveau local, il faut l’aménager et installer de superbes présentoirs, des affiches et les autres éléments essentiels pour servir les clients chaque jour. Faites en sorte que l’aménagement du magasin soit attirant et pratique. Tous les produits doivent être accessibles facilement et de la façon la plus instinctive possible.

Les présentoirs et l’aménagement du magasin contribuent grandement à ce que l’expérience de magasinage du client soit extraordinaire. Plus l’espace est bien pensé et beau, plus il encourage les clients à parcourir les rangées et à acheter des produits. Il faut penser au décor, à la lumière, aux bruits ambiants et à la position des caisses.

Si vous avez déjà un premier magasin, il faut que le deuxième ressemble en tout point au premier. L’objectif est que les clients reconnaissent un environnement familier dans tous vos magasins. Cela permet de les fidéliser aussi.

9. Choisir les fournisseurs les plus avantageux

Assurez-vous d’établir une chaîne d’approvisionnement fiable pour ouvrir votre nouveau magasin. Si vous avez déjà un magasin, physique ou en ligne, vous avez déjà des fournisseurs. Il peut cependant être bien de rechercher des nouveaux fournisseurs plus avantageux dans la zone où se trouve votre nouvel emplacement. Ce choix est important, car il influence la qualité de vos produits, la satisfaction des clients, ainsi que vos prix et votre rentabilité. 

Choisissez des fournisseurs qui pourront vous approvisionner dans des délais raisonnables. Si vous êtes toujours en rupture de stock, les clients n’auront plus envie de visiter votre magasin. Il est aussi essentiel de connaître le coût de vos marchandises avant la grande ouverture. Vous ne voulez pas avoir la mauvaise surprise de découvrir des frais cachés après la mise en marché de votre commerce. Informez-vous bien sur les différents fournisseurs!

10. Former une équipe d’employés

La prochaine étape est d’engager des employés compétents. Il n’est pas nécessaire que vos nouveaux employés aient tous une longue expérience dans le commerce de détail ou la vente. Ils doivent cependant apprendre vite, avoir de l’initiative, être souriants et avoir de la patience et de l’entregent. 

Lorsque vous avez embauché vos employés, vous devez les former afin qu’ils soient capables de s’occuper du magasin même quand vous êtes absent. Montrez-leur des techniques de vente, vos procédures et comment utiliser vos systèmes. 

Assurez-vous aussi que vos employés soient en mesure d’offrir un service de qualité aux clients. Les employés au service à la clientèle et les vendeurs ont la responsabilité d’offrir la meilleure expérience au client. Ils contribuent à rendre l’expérience du client très agréable ou très déplaisante. Il faut donc choisir les personnes qui correspondent le mieux à vos valeurs et à l’ambiance de travail que vous désirez maintenir.

11. S’occuper de la sécurité

Cet aspect est essentiel! Vous devez implanter des mesures de sécurité pour protéger à la fois les clients et vos marchandises. Ces mesures de sécurité peuvent être d’engager des agents de sécurité ou d’installer des caméras de surveillance, et même un défibrillateur cardiaque, dans votre magasin.

Veillez aussi à prendre une couverture d’assurance pour protéger votre magasin contre les vols, les incendies et d’autres menaces qui pèsent sur votre magasin.

12. Élaborer des stratégies marketing

Finalement, élaborer une stratégie marketing est indispensable pour réussir. Le but de cette stratégie est d’augmenter la notoriété de votre entreprise et d’informer le monde de la grande ouverture de votre magasin. Vous pouvez par exemple organiser un grand événement pour l’ouverture officielle du magasin et inviter un maximum de personnes, dont des journalistes et des clients actuels.

Utilisez plusieurs canaux pertinents. Faites du bruit! Vous pouvez par exemple augmenter votre visibilité en ligne avec des publicités ou en partageant des publications sur les réseaux sociaux. Les courriels et les contenus sur votre site web et vos réseaux sociaux sont souvent efficaces pour créer un engouement autour de votre magasin. Ces discussions peuvent attirer des clients. Assurez-vous aussi de mettre à jour votre profil sur Google et Facebook dès que votre magasin est prêt. Votre nouvelle adresse doit être sur internet afin que les gens puissent vous trouver facilement.

Faites appel à vos clients actuels. Incitez vos clients les plus fidèles à passer le mot dans leur entourage ou à partager vos publications. Vous pouvez même leur donner un incitatif à le faire. De cette manière, vous acquérez de nouveaux clients à faible coût.

Pour avoir plus de conseils pour ouvrir un deuxième magasin, consultez cet article.


Vous connaissez maintenant certains des facteurs essentiels à prendre en compte pour ouvrir un nouveau magasin. En vous fiant à ce guide, vous serez sûr de ne pas oublier les éléments les plus importants. Ces facteurs constituent la fondation de votre succès. En considérant ces aspects, et avec de la rigueur et de l’ambition, vous serez sur la bonne voie pour devenir un gestionnaire d’un magasin ayant beaucoup de succès.

Voyez ce qu’Alice POS peut faire pour vous

Aucune obligation. Aucun frais.